Comment louer son mobile-home dans un camping ?

Réussir la location de son mobile-home de camping

Passer des vacances en camping est une option qui séduit de nombreux Français. L’essor de l’hôtellerie de plein air en fait un secteur ouvrant la voie à de nouvelles opportunités. Parmi celles-ci figure la possibilité de mettre en location votre mobile-home. Nous parlerons dans cet article des bases qu’il faut garder à l’esprit pour la réussite de votre investissement locatif.

Quel est le cadre juridique de la sous-location d’un mobile-home ?

La question mérite d’être posée dans la mesure où dans certains cas, une clause donne au propriétaire ou au gérant du camping le droit d’autoriser ou de refuser à un propriétaire d’un mobile-home la sous-location à un tiers.

Aux yeux de certains propriétaires de mobile-homes réunis en association, ce genre de disposition passe pour un abus de droit, ce qui donne lieu à des litiges judicaires.

Mais étant donné que les procédures judiciaires peuvent s’étaler sur des années et  coûter cher, on vous recommande plutôt d’éviter d’acheter un mobile-home dont la sous-location serait soumise à des conditions restrictives.

La bonne nouvelle, c’est que la sous-location est autorisée dans de nombreux campings – c’est même bien plus fréquent qu’on ne le pense. L’établissement vous demande dans ce cas de lui reverser une commission de sous-location équivalant à 30 à 40 % en moyenne du prix du loyer.

En vous acquittant de cette obligation, vous avez l’assurance que vos locataires auront accès à toutes les infrastructures et services du camping – piscine, terrain de pétanque, salle de jeux, club pour enfants, etc. – et qu’ils seront bien reçus à leur arrivée. En clair, vos locataires seront des campeurs comme les autres.

Faire la promotion du mobile-home

Faire la promotion du mobile-home est indispensable pour la réussite de votre investissement. Le but est ici est de séduire les locataires saisonniers en mettant en avant les caractéristiques permettant de présenter le logement sous son jour le plus favorable, du nombre de pièces à la présence d’une cuisine toute équipée en passant par les chambres, la terrasse ou la salle de bains.

Parlez-en à votre entourage familial mais aussi à vos amis et collègues de travail. Les petites annonces chez vos commerçants habituels sont également des outils qui font encore leurs preuves.

Mais vous aurez plus de chance de dénicher davantage de locataires potentiels en misant sur la visibilité numérique de votre mobile-home. Il n’est pas question ici de créer un site ou même un blog, dont le référencement demanderait beaucoup de travail. En revanche, vous pouvez très bien booster la visibilité de votre location grâce aux réseaux sociaux. Dès le mois de janvier, vous pouvez poster sur Facebook – sur votre mur comme dans les groupes qui acceptent ce genre de promotion – que votre logement est disponible ; profitez-en aussi pour demander à vos amis de partager le post.

Après les petites annonces chez les commerçants du coin et les publications sur les réseaux sociaux, il faut aussi concevoir des annonces à publier sur les sites spécialisées.

Les annonces pour les sites spécialisés

Les sites spécialisés restent incontournables pour augmenter la visibilité de vos annonces. Il existe de nombreuses plates-formes, payantes ou gratuites, qui proposent ce genre de service, alors il faut faire le tri.

Rappelons d’abord qu’une annonce est censée contenir des informations générales concernant le logement, de sa situation géographique au nombre de chambres en passant par la cuisine, la salle de bains ou les équipements extérieurs. Elle doit par ailleurs mettre l’accent sur les animations, services et activités proposées dans le camping, mais également sur les tarifs et les périodes non disponibles. Enfin, une annonce est efficace quand elle s’accompagne de photos du mobile-home, du camping et de la région.

Pour concevoir une annonce destinée à un site spécialisée, pensez donc d’abord à réunir ces différentes informations ainsi que les photos à votre disposition. Une fois que c’est fait, vous passez à la rédaction du texte de présentation de la location.
Vous pouvez poster des annonces sur des sites gratuits – faites attentions tout de même à certaines plates-formes prétendument gratuites qui proposent leurs services en y incluant de petites options payantes.
Pour davantage de visibilité, il est aussi nécessaire de poster une ou quelques annonces sur des sites payants connus. Il vous suffit en fait de taper « location vacances » sur Google et de choisir parmi les premiers sites qui apparaissent en premiers dans le résultat de recherche. Pour être sûr que vous tomberez sur les bonnes plates-formes, vous pouvez affiner votre recherche en tapant « location vacances + nom de la ville ou de la région » (location vacances Bretagne, par exemple), et vous aurez les sites ayant pignon sur rue pour cette destination en particulier.

Les photos et le suivi des annonces

Les photos sont essentielles pour mettre en valeur votre mobile-home dans vos annonces. Aussi est-il important de bien les choisir avant de lancer la campagne de promotion de la location. Evitez notamment les petites photos qui, une fois agrandies, perdraient de leur définition et ne présenteraient donc pas le mobile-home sous son meilleur jour.

Si les photos de l’intérieur et de l’extérieur de la location sont importantes, elles ne suffisent pas à donner aux locataires potentiels une idée du charme de l’endroit où se trouve le mobile-home. Ajoutez-y des photos du camping, des activités, de la piscine, des paysages alentour, des lieux d’intérêt que l’on peut visiter durant le séjour…

Pour une bonne définition, opter pour des photos dont la taille est d’au moins 900 x 600 pixels. Si elles sont prises avec un APN ou un smartphone dernière génération, leur taille sera supérieure, mais les sites spécialisés sont aussi conçus pour les « retailler ».

Le suivi des annonces est également important parce que cela vous permet de vous faire une idée de leur impact. Pour cela, vous devez noter dans un fichier textes les adresses URL des plates-formes sur lesquelles vous avez posté vos annonces. Consultez régulièrement ces pages pour vérifier s’il n’y a pas de nouvelle période de réservation à noter, pour mettre à jour la tarification ou pour rajouter de nouvelles photos.

Donner envie aux potentiels locataires

Agissez comme un commerçant qui sait accueillir les  clients et prendre en considération leurs demandes, notamment les plus spécifiques. En faisant la promotion de votre mobile-home, vous allez recevoir de nombreuses demandes dont beaucoup n’aboutiront probablement pas. Mais il est important que vous soyez chaleureux avec tous les clients potentiels qui prennent contact avec vous.

Quand vous recevez des demandes de renseignements, faites preuve de réactivité en y apportant des réponses claires le plus rapidement possible. Soyez toujours à l’écoute et répondez avec le sourire : en clair, soyez un bon vendeur !

Il est également important de fournir des informations précises sur les équipements et services auxquels auront droit les campeurs, mais aussi sur la tarification le montant des arrhes ou acompte, le montant de la caution et d’autres obligations qui leur incomberaient. Plus vous serez clair sur les droits et devoirs des deux parties, moins il y a de risque que la relation contractuelle qui a si bien débuté ne débouche sur un litige dont personne ne voudrait.

Vous souhaitez gérer vous-même les arrivées et les départs des locataires ? Accueillez-les de manière chaleureuse, traitez-les  comme si c’étaient vos invités. Et n’oubliez jamais de sourire – sans trop forcer non plus !

Prévoyez un petit book que les locataires pourront consulter à leur arrivée. Il doit fournir aux campeurs les informations principales mais également des dépliants touristiques concernant la région. Pour fidéliser vos clients, soyez à l’écoute de leurs attentes, donnez-leur des informations sur les lieux touristiques incontournables et sur les activités qu’ils peuvent pratiquer dans les environs.

Si vous n’êtes sur place et que le camping gère les arrivées et les départs de vos locataires, une petite touche d’attention sera toujours la bienvenue : téléphonez aux campeurs au moment de leur arrivée ou avant leur départ pour savoir si le séjour se passe bien ou si vous pouvez vous rendre utile pour eux. Là encore, n’oubliez pas de sourire parce que ça se sent au téléphone.

Ne rien laisser au hasard

Quand bien même le camping gèrerait les arrivées et départs de vos clients, sous-louer un mobile-home nécessite un minimum d’implication personnelle. La perception des revenus et le paiement de la commission de sous-location, entre autres, demandent du temps et de l’organisation.

Pensez aussi à mettre à jour régulièrement vos annonces. Les informations que vous aurez notées et stockées en amont vous seront utiles, par exemple pour améliorer le texte de présentation du mobile-home ou pour modifier certaines caractéristiques, ou encore pour rajouter de nouvelles photos…

La location de mobile-home est un investissement lucratif qui intéresse de nombreux Français. L’affaire vous profite, à vous, mais aussi au camping.